Translate

6 janv. 2010

Entrepreneurs sachez déléguer et sous-traiter

Il est difficile de déléguer ou de sous-traiter lorsqu'on est entrepreneur.

Quand on lance une entreprise cela demande beaucoup d’investissements, financiers quelquefois, mais surtout en termes d’implication : du temps et énormément d'énergie ! Aussi rien de plus normal que votre projet vous tienne à cœur, c’est VOTRE bébé !

Il est alors facile de tomber dans un travers courant chez l’entrepreneur : vouloir tout faire soit même que ce soit en interne, en rechignant à déléguer du travail à ses collaborateurs ou vis à vis d’entreprises extérieures voulant créer toutes les briques de sa proposition de valeur plutôt que faire appel à des ressources externes…

L’entrepreneur étant un modèle d’Homo Economicus des plus calculateur =) je vais donc essayer de vous démontrer dans le présent billet pourquoi il est rationnel de ne pas tout faire soi même !

Ma réflexion sera basée sur une interprétation libre de la théorie des avantages comparatifs (initialement appliquée au commerce international).


Base Théorique : des avantages absolus aux avantages comparatifs



  • La Théorie des avantages absolus

Adam Smith dans un livre intitulé “Richesse des Nations” démontre les vertus du libre échange face au protectionnisme en partant du postulat que chaque pays possède au moins un bien où il est plus compétitif qu’un autre (son coût de production est moins important, sa productivité horaire est plus élevée) et qu’alors tous deux ont intérêt à se spécialiser dans la production du bien où ils ont respectivement un avantage absolu puis à réaliser des échanges entre eux.

Par exemple si la la France a une une productivité de 12 unités de fromages ou 6 unités de machines outils par jour et par homme et que l’Allemagne peut respectivement produire 6 unités de fromages ou 12 unités de machines outils.

En l’absence d’échange on a la situation suivante (en partant de l’hypothèse que ne spécialisant pas on réparti équitablement le temps de travail entre les 2 productions)


Allemagne France

Monde

Fromages Produits 3 6 9
Machines Outils Produites 6 3 9

Total

9

9

18

Maintenant si les 2 pays se spécialisent où ils ont un avantage absolu :


Allemagne France

Monde

Fromages Produits 0 12 12
Machines Outils Produites 12 0 12

Total

12

12

24

On arrive alors à une situation mondiale plus favorable grâce à la spécialisation !

Mais quand est-il si un pays n’a pas d’avantage absolu avec un second pays ? Et bien c’est là qu’arrive la théorie des avantages comparatifs.

  • Théorie des avantages comparatifs:

Imaginons que le Portugal souhaite échanger avec l’Allemagne mais que le Portugal sache produire uniquement 5 unités de machines outils ou 9 unités fromages par jour et par homme.
Tant pis pour eux penserez vous peut-être? (bande capitaliste et encore peu éclairés)…

Et bien détromper vous, la théorie des avantages comparatifs démontrent de façon contre intuitive que les deux pays ont tout de même "intérêt" à se spécialiser et à échanger là où ils sont respectivement les plus compétitifs !

En l’absence d’échange on a :


Allemagne

Portugal

Monde

Fromages Produits

3

2.5

5.5

Machines Outils Produites

6

4.5

10.5

Total 9 5 16

En cas de spécialisation on obtient par contre :


Allemagne

Portugal

Monde

Fromages Produits

0

5

9

Machines Outils Produites

12

0

12

Total 6 5 17

Ainsi, alors même que l’Allemagne possède une productivité supérieure au Portugal dans la production de formage ET de machines outils, chacun aura intérêt à se spécialiser dans la production de bien où il est comparativement plus productif puis à échanger entre eux car la richesse totale produite est supérieure !

Mais je vois des fronts qui se plissent et j'entends déjà certains marmonner “quel lien avec le sujet de départ ? L’entrepreneur n’est pas un pays ? Et puis d’abord je ne lance pas une startup dans le domaine du Fromage et je déteste le Portugal depuis que Cristiano a eu le Ballon d’or…”
J’y viens un peu de patience !


L’avantage comparatif appliqué aux startups :



Comme je l’ai dit en introduction, il y a deux niveau d’interprétation possible et donc 2 leçons à retenir :

  • Sachez déléguer des tâches à vos collaborateurs même s’ils sont moins compétents pour le faire que vous dans l’absolu !

Admettons que vous êtes ingénieur informaticien d’une école prestigieuse, et que vous avez compléter votre formation avec un an dans une grande école de commerce.
Aussi, grâce à votre compétence vous êtes capable de résoudre 10 unités de problèmes techniques dans la journée et 6 unités de problèmes commerciaux.
Admettons que vous posséder un associé ou un salarié docteur en informatique (amoureux de C++ et autres) qui a pour sa part la capacité à régler 14 unités de problèmes techniques mais n’a aucune notion de gestion (et puis d’ailleurs ça ne l’intéresse pas) et qui au mieux pourra résoudre 1 unité de problèmes commerciaux par jour.


Si chacun tire la couette de son côté et essaie de se débrouiller dans son coin et réparti égalitairement son temps de travail on arrivera au résultat suivant :


Vous

Le Docteur

Votre startup

Problèmes techniques résolus

5

7

12

Problèmes commerciaux résolus

3

0.5

3.5

Total 8 7.5 15.5


Maintenant si intelligemment vous décidez de déléguer la partie technique en tout confiance et consacrer la totalité de votre temps au problématique commerciale on arrivera à la situation suivante :


Vous

Le Docteur

Votre startup

Problèmes techniques résolus

0

14

14

Problèmes commerciaux résolus

6

0

6

Total 6 14 20


“Oui mais je n’ai pas de docteur en informatique dans ma startup me direz vous ? Je n’ai qu’un stagiaire capable de résoudre 9 unités de problèmes techniques et 4 unités de problèmes commerciaux c’est pour ça que je ne peux pas déléguer vous comprenez ?”

Stop! Vous avez avantage là aussi à vous spécialiser là où vous êtes comparativement le plus productif ! Voyez le résultat en l’absence de spécialisation:


Vous

Le stagiaire

Votre startup

Problèmes techniques résolus

5

4.5

9

Problèmes commerciaux résolus

3

2

5

Total 8 7 14


Alors que si vous vous spécialisez et acceptez de déléguer :


Vous

Le stagiaire

Votre startup

Problèmes techniques résolus

0

9

9

Problèmes commerciaux résolus

6

0

6

Total 6 9 15


Vous l’aurez compris : même si vous êtes le meilleur dans l’entreprise pour accomplir une tâche il n’est pas toujours rationnel que vous la fassiez vous si vous pouvez être plus productif ailleurs!

Voyons à présent le 2e champ d’application.


  • Sachez collaborer avec d’autres entreprises

Je ne referais pas de démonstration chiffrée car je pense que vous avez désormais bien compris le mécanisme mais on peut également faire la même démonstration pour la collaboration avec d’autres entreprises.

Votre entreprise a pour ambition de présenter une proposition de valeur à un client.

Cependant, il n’est pas nécessaire que la proposition de valeur soit entièrement réalisée en interne.
Il est important de savoir bien choisir les frontières de son entreprise à l’intérieur de son réseau de valeur afin de se concentrer sur vos “core compétences” : là où vous êtes le plus productif.
Il y a bien des choses qu’il sera plus rationnel de sous traiter ! Par exemple, si vous souhaitez vous lancer dans le e-commerce serait-il essentiel de créer votre propre solution de paiement en ligne?
Là réponse parait ici évidente, encore que… Mais sera t-il nécessaire de créer vous même votre site ? utiliserez vous une solution open source telle que Magento? ou opterez vous pour une solution clé en main propriétaire…

Si vous vous lancer dans l’aventure de entrepreneuriat il est important de comprendre que vous ne pourrez pas tout faire ou plutôt qu’il ne sera pas rationnel de tout faire!
Le choix du Make or Buy sera l’une des problématiques stratégiques que vous ne devrez pas négliger. En effet, c’est de ces choix que découleront votre degré de dépendance par rapport aux autres membres de votre réseau de valeur mais aussi votre capacité à capter une part substantielle de la valeur globale.


Conclusion

Pour conclure, mon conseil pourrait se résumer ainsi :


Entrepreneurs aussi plein de bonnes volontés et de talents que vous soyez vous ne pourrez pas tout faire, donc :
- sachez déléguer des tâches à vos collaborateurs
- sachez collaborer avec d’autres entreprises et pourquoi pas entre startup plutôt que vouloir chacun faire son projet dans votre coin unissez vos forces
Mais ne faites pas ce choix de laisser les autres le faire parce que vous n'avez pas le temps, ou que cela ne vous intéresse pas, faites le quand c’est le choix le plus rationnel !



Vous êtes vous même entrepreneur? Merci de laisser votre témoignage : est-ce dur pour vous de déléguer / sous traiter ?


Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas)

Bookmark and Share



5 commentaires:

Guilhem Bertholet a dit…

Très bon article (le premier que je lis ici pour tout avouer), du coup je vais parcourir le reste !

J'aime bien l'idée de revisiter les théories économiques classiques et de les adapter à l'entrepreneuriat !!!

romm1 a dit…

Alors je te conseille l'article "il est encore possible d'écrire quelquechose d'intéressant sur Twitter" où j'utilise la théorie de la diffusion de l'innovation de Rogers pour expliqué la diffusion de Twitter

A.M a dit…

excellent article ! bravo

Fanch a dit…

Bonjour,

Merci Romain pour cette relecture de la théorie de Ricardo sur le libre échange. Attention tout de même, si la spécialisation et le libre échange n'avaient que des vertus bienfaisantes, on le saurait...mais là n'est pas le débat. De toute évidence, quand on monte une start-up, il y a des montagnes de tâches à effectuer...et très clairement, il est très rare qu'une même personne puisse tout faire. Première solution, s'associer avec un collaborateur qui a des compétences indispensables à votre projet mais qui vont font défaut. Autre solution, identifier les compétences qui vous manquent et cherchez des moyens de les mobiliser à moindre frais: sous-traitance, projet d'étude pour des étudiants, pôles de compétitivité, incubateurs...Si votre projet est mature, vous pouvez aussi essayer de rentrer dans le cadre de l'aide anté-création d'Oséo qui finance des études pour les projets innovants.

Enfin, s'il vous manque une compétence technique, une autre piste est de vous rapprocher des entreprises qui la maîtrisent et voir s'il est possible des employés de cette entreprise qui seraient sous employés. C'est particulièrement vrai pour des développeurs qui auraient du temps libre au sein de la société qui les emploient à cause d'une diminution de la charge de travail. Attention cependant à vous protéger d'éventuelles fuites.

Dans tous les cas, une chose est sûre: Parlez de votre projet, allez chercher des conseils, intégrez des associations...C'est la meilleure voie pour trouver des compétences !

Anonyme a dit…

La comparaison me semble d'autant plus judicieuse qu'elle est finalement encore plus pertinente concernant la création de startups que dans le domaine macro-économique (un pays a aussi intérêt à ne pas perdre certains domaines de son économie, comme l'industrie pour la France, par exemple...).

Dans la catégorie "il faut marteler la nécessité de travailler en équipe", cet article est le plus convainquant que j'aie jamais lu.

Bravo !

Related Posts with Thumbnails

Derniers Commentaires