Translate

16 sept. 2009

La concurrence entre propriétaire de plateforme et développeurs d'applications


J'ai parlé à de nombreuses reprises dans ce blog des marchés bifaces ou multifaces.

Parmi eux figurent bien entendu les plateformes web qui proposent à des acteurs tiers de développer, via une API, des applications complémentaires.

Cette stratégie permet aux plateformes de constituer un écosystème autour d"elles et, de ne pas être les seules à créer de la valeurs pour leurs utilisateurs finaux.


Néanmoins, tout n'est pas toujours parfait dans le meilleur des mondes : il peut y avoir concurrence entre les développeurs d'applications et la plateforme elle même. En effet, chacun cherche à maximiser sa part de la valeur!




Quand le rapport entre part de la valeur créée par un acteur et la part qu'il capte est déséquilibré alors, on est en situation de migration de valeur.

Certaines applications disponibles sur Facebook sont ainsi proportionnellement plus rentables que la plateforme elle même.

Pour le gestionnaire de plateforme, la question de la place dans son réseau de valeur est donc centrale dans l'élaboration de son Business Model.

Cette définition des frontières de l'entreprise, (de ce qui sera fait en interne et ce qui sera externalisé) détermine
- d'abord la structure des coûts de la plateforme
- mais aussi sa capacité à s'approprier de la valeur par rapports aux autres acteurs de la chaine de valeur (y compris ceux ayant une offre complémentaire) et par suite la structure et le volume de ses revenus.

Ainsi, une plateforme peut avoir intérêt de développer une fonctionnalité similaire à celles déjà offerte par des applications tierces si cette dernière s'avère particulièrement utile et donc potentiellement rentable ; ou à acquérir l'entreprise développant cette application complémentaire.

A titre d'illustration j'avais déjà pu exprimer mon opinion selon laquelle un module de paiement maison pourrait être très lucratif pour une plateforme telle que Facebook. Depuis, la plateforme Facebook a d'ailleurs fait ce choix et pay with facebook a été mis en place.



Cette question de la concurrence entre développeur d'application et plateforme est aujourd'hui soulevée dans le cadre de la mise ne place d'un programme publicitaire sur Twitter.

En effet, une grande partie des Twitonates utilisent un client tel que Seesmic plutôt que de se rendre directement sur Twitter.com pour utiliser le service de microbloging .

Or, même si ces développeurs d'applications reverse une partie des revenus à la plateforme, Twitter pourrait être tenté à terme de développer un client maison afin de récupérer 100% des revenus publicitaires comme le rappelle très justement Silicon Insider.

Dans ce genre de situation, le danger est bien entendu de décourager les développeurs d'applications de s'impliquer sur la plateforme n'ayant aucun espoir de rentabiliser leurs investissement.

Le choix stratégique consistera donc à trouver un juste milieux basé sur le gagnant-gagnant.


Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas)



Bookmark and Share







9 commentaires:

rom1 a dit…

L'ajout des listes sur Twitter illustre aussi mes propos

romm1 a dit…

Un article sur Wire va dans ce sens : http://www.wired.com/epicenter/2009/11/appstores/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+wired%2Ftechbiz+%28Wired%3A+Tech+Biz%29&utm_content=Netvibes

romm1 a dit…

Un exemple avec la guerre Zynga VS Facebook : http://www.businessinsider.com/zynga-gunning-up-and-lawyering-up-for-war-against-facebook-with-zynga-live-2010-5

romm1 a dit…

Twitter entre concurrence avec Tweetmeme:http://www.webketing.fr/reseaux-sociaux/twitter-lance-son-propre-bouton-tweet/

romm1 a dit…

Encore un exemple : Twitter menace le service twun.ch.
=>
http://www.readwriteweb.com/archives/twitter_preparing_new_events_feature_aims_to_reach_one_billion_users.php

romm1 a dit…

Encore un exemple : silentale / facebook message http://frenchweb.fr/que-faut-il-penser-de-facebook-messages-15255/

romm1 a dit…

Encore un article qui va dans ce sens pour twitter : http://radar.oreilly.com/2011/03/twitter-developers.html

Emmanuel a dit…

Effectivement bien vu Romain!

Twitter vient de serrer les boulons sur l'utilisation de son api et personnellement cela ne me choque pas du tout.

http://www.blogemmanuel.com/46409157

A+
Emmanuel

Romain Parent a dit…

Google s'y met et rend Google Map payant pour certains développeurs d'applications : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/google-maps-api-payante-1011.shtml

Related Posts with Thumbnails

Derniers Commentaires