Translate

15 déc. 2009

Goo.gl : pourquoi Google sort son propre raccourcisseur d'URL ?


Google vient de sortir son propre racourcisseur d'URL goo.gl .



Tout d'abord, à quoi servent les raccourcisseurs d'URL?



Et bien, leur utilité est surtout liée à l'utilisation de Twitter. En effet, si vous ne le savez pas encore Twitter vous permet de partager avec vos followers du texte et des liens dans la limite de 140 caractères seulement !
Aussi, afin de gagner de la place et pouvoir commenter un lien que vous souhaitez partager, il est souvent nécessaire d'utiliser un raccourcisseur d'URL.

Si vous utilisez Twitter directement sur le Web depuis Twitter.com, il est nécessaire de passer par un service tiers pour réduire vos URLs dans un autre onglet de votre navigateur, par exemple : http://bit.ly/

Si vous utilisez un client Twitter tel que Seesmic ou TweetDeck alors la plupart intègrent leur propre raccorucisseur d'URL ou l'API d'un partenaire afin de vous faciliter les choses.


Quel intérêt pour Google de proposer un tel outil ?



Comme j'ai eu l'occasion d'en discuter avec des spécialistes SEO il y a quelques jours, à l'occasion de l'impact de Twitter sur la blogosphère et par suite sur le Web en général, les racourcicisseurs d'URL sont une plaie pour le référencement.

En déployant goog.gl, il y a donc fort à parier que l'idée de Google soit de tirer le meilleur partie de ses accords avec Twitter en utilisant au mieux les liens contenus dans les Tweets qu'il référence (y compris des URL raccourcies) dans son algorithme général de hiérarchisation de l'information.

Néanmoins si tel est le but de Google, il est nécessaire qu'une large part des utilisateurs de Twitter y ait recours...

Pour cela Google a plusieurs possibilités :

- celle choisie actuellement : l'intégration de goo.gl dans la barre d'outil de Google : a ainsi pour ceux qui n'utilisent pas de client Twitter il n'est plus nécessaire d'avoir un onglet ouvert spécialement pour raccorucir ses URL

- des partenariats avec les clients Twitter pour qu'ils intègrent goo.gl (un peu comme Google paie Mozilla pour intégrer sa barre de recherche à Firefox)

- un partenariat avec Twitter pour intégrer directement goo.gl à la plateforme Twitter

Quelles que soient les options choisies, en occupant 90% des recherches sur le Web Google a les moyens d'imposer goo.gl !

En effet, contrairement à Facebook, sur Twitter on Twitte pour être visible et donc on choisira l'option la plus efficace en matière de référencement... goo.gl donc !

C'est agaçant, mais Google aura encore une fois je crois le dernier mot!

En tant qu'entrepreneur du web, j'aimerais avoir autant de pouvoir dans le domaine des services en ligne et site pour clubs sportifs et associations sportives ...

Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas)


Bookmark and Share



11 déc. 2009

Google peut-il être concurrencé dans le domaine de la recherche? + Répartition des parts des marchés mondiales des navigateurs web en 2009

Le secteur de la recherche en ligne ressemble plus à un oligopole voir un monopole qu'à un espace concurrentiel!
En septembre 2009 la part de marché mondiale de Bing etait évaluée à 3,25 % ( contre 3,58 % en août ), 4,37 % pour Yahoo! ( 4,84 % ) et 90,54 % pour Google ( 90 % ).
Il parait donc difficile de croire qu'un jour Google puisse être réellement inquiété dans le domaine de la recherche en ligne, et pourtant...

Loin de moi de penser que Google va perdre sa place de moteur de recherche n°1... Néanmoins, Google pourrait perdre rapidement des parts de marché, comment cela ?

Aujourd'hui quand je (et la plupart des internautes) pense "recherche sur le web", je pense Google... pourquoi?
Et bien pour ma part si j'utilise Google pour mes recherches sans me poser de question c'est d'abord parce que le moteur de recherche Google est intégré à mon navigateur, à savoir Mozilla Firefox.

D'ailleurs Google le sait, et paie cette source de traffic 71,52 millions de $ annuel à la fondation Mozilla (soit 91% des revenus de la fondation Mozilla). Rien d'étonnant quand on sait que Firefox est le second navigateur le plus utilisé largement devant Safari, Chrome ou Opéra comme le montre la répartition des parts de marchés mondiales des navigateurs web en Octobre 2009 ci-dessous (source marketshare.hitslink.com )



Or, Génération NT rapporte que suite a un dérapage verbale d'Eric Schmitd (PDG de Google) sur CNBC qui n'a rien trouvé de mieux pour répondre aux inquiétudes des internautes en matière de vie privée: " Si vous ne voulez pas qu'on le sache, peut-être devriez-vous commencer par ne pas le faire " , des décideurs importants de la Fondation Mozilla et émettent l'hypothèse d'un accord avec Microsoft pour l'insertion de Bing dans Firefox à la place de GoogleSearch!

Cela parait possible dans la mesure où le contrat qui lie Google et Mozilla prendra fin en 2011...
reste à voir si Microsoft sera prêt à mettre la main à la poche et s'il ne s'agissait pas d'une manœuvre habile de Mozilla pour faire monter les enchères !

Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas)


Bookmark and Share





8 déc. 2009

Google Latest Result : la recherche en temps réel

Ca y'est Google vient d'annoncer qu'il prenait en charge la recherche en temps réel : c'est à dire qu'il

- indexera le contenu de nombreuses sources en temps réel (notamment Twitter)

- resservira ces résultats dans son moteur de recherche !

Il y a quelques semaines date des accords entre les principaux moteurs de recherches et les principales plateformes je me demandais ici comment Google et Bing allaient décider d'intégrer ces nouveaux contenus temps réels ?

Et bien voici en partie la réponse, on sait déjà comment Google va intégrer un flux temps réel à sa page principale :







Pour le moment il semble donc que la solution technique permettant de trancher entre pertinence / et fraicheur de l'information ne sera pas mise en place ici...

En réalité d'un point de vue "ergonomique" il n'y a pas de grandes différences avec la fonction traditionnelle "Résultats dans l'actualité"...


... si ce n'est le défilement lié au rafraichissement temps réel rendu possible par le protocole pubsubhubbub...
Il faudra certainement attendre encore quelques avancées du côté du web sémantique!

Par ailleurs, on voit ici comment Google intègre le contenu, cependant reste encore la question cruciale pour le référencement de la prise en compte des liens présents dans les Tweets dans l 'algorithme générale du moteur.

Quoi qu'il soit même les plus septiques devront le reconnaitre : Twitter impacte donc non seulement la blogosphère mais le Web dans son ensemble !

Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas)


Bookmark and Share



27 nov. 2009

Quels impacts de Twitter sur la Blogosphère? 2/2

Il y a une semaine je publiais le billet intitulé « quel impact de Twitter sur la blogosphère ? 1/2 » où je vous expliquais avoir solliciter des blogueurs plus expérimentés afin qu’ils répondent à un questionnaire de ma composition.

Aujourd’hui il est l’heure comme promis de vous présenter une synthèse basée sur la mise en perspectives des réponses des différents interviewés !

Plutôt que de me lancer dans une longue analyse verbeuse, j’ai préféré opter pour un diaporama qui présentera les principaux éléments ressortis de cette brève étude qualitative.



Impact de Twitter sur la blogosphère




Que retenir donc ?

Si Twitter ne révolutionne pas la blogosphère il l’a déjà, et continuera, de la faire évoluer !

En tant qu’outil d’information Twitter peut, s’il est utilisé à bonne escient , améliorer le quotidien du blogueur en facilitant son travail de veille, complétant son travail de publication et en renforçant l’interactivité avec sa communauté de lecteur : le débat se prolongeant en dehors du blog.

Déjà une source de trafic incontestable, Twitter pourrait encore voir son rôle s’accroitre à mesure que les moteurs de recherche lui accorderont du poids en matière de référencement. Les récents accords avec Bing, Google et dernièrement Yahoo, ou encore la diminution du nombre de backlink au profit d’une prolifération du RT semble soutenir cette hypothèse même s’il on a encore du mal quelle forme cela prendra exactement

Les blogueurs qui laisseraient de côté cette opportunité pourraient voir leur visibilité concurrencée par l’arrivée de nouveaux acteurs proactifs sur ce réseau d’information.

Cependant, Twitter n’est pas un outil magique et le real time qui fait sa force peut aussi être un piège ! Son utilisation peut facilement devenir chronophage et limiter le temps que vous consacriez à la création de votre propre contenu. Or, quoi qu’on en dise, le contenu reste le « nerf de la guerre » sur Internet !
Twitter a et doit avoir un effet pro-concurrentiel sur la blogosphère : le blogueur ne peut plus se contenter de rapporter les faits, il se doit de les expliquer, de les analyser et de les mettre en perspectives avec d’autres informations.
Quel différence, entre le blogueur et le journalisme alors me direz vous ?
Pour moi là où le journaliste a pour devoir l’objectivité, le blogueur se doit lui d’exprimer son point de vue sur l’information qu’il partage au travers de sa propre expertise et de ses convictions…

Enfin, Twitter n’est pas LA PLATEFORME incontournable pour la majorité des français, contrairement à Facebook, pour le moment seul les « early adopters » y possèdent un compte! Selon le lectorat que vous ciblez la création d’une FanPage peut aussi devenir indispensable pour prolonger le débat avec votre communauté de lecteurs…


Remerciements :

Ce billet est également l’occasion pour moi de remercier Patrick Barrabé, Eric Dupin, Korben qui ont accepté dès le début de répondre au questionnaire que je leur ai soumis et de publier leurs réponses sur leurs blogs respectifs. Malgré leur notoriété, ils ont su restés accessibles et c’est à leur honneur.

Je remercie également ceux qui ce sont joints à l’aventure en cours de route à savoir : Sirchamallow, Laurent Bourrelly et Marie Pourreyron.


Pour aller plus loin :

Si vous souhaitez compléter votre connaissance de l’évolution de la blogosphère par une étude plus quantitative, je vous invite à consulter le billet publié par ReadWriteWebFrance intitulé: comment le blogging a changé ces 3 dernières années? basé sur une étude de PostRank.


Qu'en avez vous pensé ?

J'aimerais avoir votre avis tant sur le fond que sur la forme de cette série de billet, qu'avez vous pensé de la démarche et du résultat obtenu? Merci d'avance pour vos commentaires.


Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio

Bookmark and Share






23 nov. 2009

Réponses de blogueurs : quel impact twitter a t-il sur la blogosphère ?

Dans le billet précédent j'expliquais que j'avais soumis un questionnaire à différents Blogueurs afin de comprendre comment Twitter impactait et impactera la blogosphère.

Comme convenu ces derniers ont publier leurs réponses sur leurs blogs respectifs :

C'est Eric de PresseCitron qui ouvre le bal dans un billet intitulé : l'impact de Twitter sur les blogs
Patrick Barrabé a également publié sa réponse intitulée : RT vs RL: la guerre des moteurs?
Korben répondu lui dans un billet intitulé avec humour : Ma science infuse à propos de Twitter
Laurent Bourrelly spécialiste SEO a écrit : L'impact de Twitter sur le Bloging
Et une, oui UNE spécialiste du SEO : Marie Pourreyron s'est également prêtée au jeu pour décrire sa vision de l'impact de Twitter sur les blogs (ayant répondu un plus tard je vous invite à consulter ses réponses directement sur son blog)

En attendant de vous rédiger comme promis une synthèse commentée voici leurs réponses rassemblées en un seul lieu !

Ne vous inquiétez pas si tous n'ont pas une réponse à chaque question c'est qu'ils les ont quelquefois regrouper.


1.Qu’a changé Twitter dans votre façon de bloguer ou de partager votre veille?
Korben
Pour ma veille, Twitter est vraiment génial car même en suivant que quelques personnes qui ont les même centre d’intérêt que moi, je suis au courant en temps réel des infos essentielles. Pour ce qui est du blogging, c’est un complément. Avant je voyais beaucoup de news passer, que je ne pouvais pas mettre sur mon blog car trop différentes de mes sujets habituels. Maintenant, je les met sur Twitter pour les partager avec mes followers.
Eric
Twitter est très pratique pour publier des liens et quelques réflexions courtes, c’est donc un complément au blog car il dispense parfois d’avoir à se creuser les méninges pour publier un article complet quand on veut juste partager un lien.
Mais Twitter a créé aussi ses propres codes de communication et de langage, et génère de fait son propre contenu. En cela il ne su substitue pas au blog mais il le complète. Il m’arrive fréquemment de publier quelque chose sur Twitter que je j’aurais jamais publié sur Presse-citron, soit parce-que cela ne méritait pas un billet soit parce-que ce que je veux dire m’est inspiré par le « média » Twitter.
Patrick
Eh bien, j'ai simplement arrété de bloguer à un rythme soutenu pendant plusieurs mois! Maintenant, j'y reviens car je m'aperçois qu'il est nécessaire de développer quelques unes des idées jetées dans un tweet.
Laurent
Par rapport au blogging, Twitter n’a rien changé à ma manière de bloguer. En effet, je n’ai jamais vu l’intérêt de diffuser à nouveau une information qui est déjà largement véhiculée sur le Web. Mon blogging essaye d’aborder les choses en profondeur ou par un angle différent.
Pour l’instant, je n’ai pas non plus aperçu un retour phénoménal en termes de visites. C’est un petit plus, mais il ne surmonte pas les autres canaux de visibilité.
Cela dit, je ne suis pas à fond sur l’outil, donc il est possible que d’autres puissent y trouver un intérêt majeur, tandis que je le vois plus comme un complément. Twitter n’est pas dénué d’intérêt; l’outil de micro-blogging est même très courtisé par les Web marketeurs.

2.Qu’a changé Twitter dans les pratiques de vos lecteurs?
Korben
Il faudrait leur demander mais cela permet un meilleur contact entre eux et moi. Certains me balancent des infos, d’autres suivent mes péripéties et d’autres aiment lire les news et sites web que je leur envoie. Ça dépends des gens. Je pense quand même que pour le moment, ce sont surtout les geeks et passionnés d’informations qui sont sur Twitter. Le « grand public » n’est pas encore dessus. (Mais sur Facebook…)
Eric
Clairement, plusieurs choses. Tout d’abord les commentaires. Presse-citron est un blog qui compte un nombre important de commentaires par billet. La moyenne depuis la création de Presse-citron est de 20 commentaires par billet, avec régulièrement des billets, même courts, qui génèrent plus de 50, voire des centaines de réactions. J’ai un peu l’impression que cet « âge d’or » des discussions dans les blogs est révolu. A trafic égal, je constate une baisse importante du nombre de commentaires depuis quelques mois, qui s’accentue depuis septembre 2009. Les discussions se déplacent de façon significative dans les réseaux sociaux, principalement Twitter mais également Facebook.
D’autre part, Twitter semble avoir généré un autre comportement chez les lecteurs : ils attendent davantage de fond dans les billets, et deviennent plus exigeants. Quand on publie un billet très court ou plus léger il me semble que les lecteurs peuvent être déçus car ils en attendent davantage. Sous-entendu : gardons les trucs courts et légers pour Twitter et les analyses pour le blog.
Patrick
Aucune idée! je n'ai interrogé personne, j'autocratise mes blogs
Laurent
A mon avis, Twitter a presque tué le blogging et achevé le backlink. Le blogging devient une affaire plus spécialisée où on disserte sur le fond. Si c’est juste un court commentaire ou un simple lien à partager, on se borne à faire en 140 caractères sur Twitter ce qu’on postait auparavant sur son blog.
Du coup, les gens partagent un lien plus facilement sur Twitter, plutôt que sur un blog comme expliqué précédemment. Cela engendre une situation défavorable pour le backlink, élément vital du référencement organique, qui était déjà bien mal en point depuis l’arrivée du nofollow.

3.Pour vous le RT est-il entrain de tuer les Backlinks et trackbacks?
Korben
Hmm…. Tuer ce n’est pas le mot je pense… Un RT, c’est juste un trackback en provenance de Twitter. Ça veut dire que quelqu’un a aimé un article et l’a mis sur son twitter au lieu de le mettre sur son blog. Ça ne fait pas vraiment de différence sauf peut être au niveau référencement. En ce qui me concerne, tant que les gens aiment ce que j’écris et se balancent l’info ça me va. Peu importe ensuite que ce soit via Twitter ou leur blog. Je pense que le RT vient en complément des trackbacks et des backlinks car un blogueur ira toujours écrire sur son blog (donc faire un backlink). Mais par contre, les gens qui n’ont pas de blogs ou dont l’info ne colle pas avec leur ligne éditoriale, peuvent faire un RT ou un lien sur twitter, ce qui est tout bénéf pour moi (le blogueur) car au final, ils n’en auraient pas parlé.
Eric
Bonne question ! Ce qui ne veut pas dire que les autres sont mauvaises, hein :-) C’est fort possible, d’autant plus que Twitter utilise des raccourcissements d’url qui sont néfastes au référencement. D’un autre côte le RT permet une diffusion plus large d’infos et de liens qui n’aurait peut-être pas été partagés aussi facilement sans Twitter.
Patrick
De nombreux blogueurs, dont je suis, font depuis longtemps des mises à jour de leur billets avec les réponses non backlinkées à leur billets, ou avec des liens vers les billets approchant le sujet qu'il ont abordé. En fin du billet. L'hypertexte prend là tout son sens. Ensuite, le blogueur informe ses followers de la publication du billet, via Facebook et Twitter. Et les followers qui ont vu passer l'info la re-tweetent. Mais attention: le RT n'existe encore que parce que Twitter ne permet pas de lien sur le contenu. Le jour ou ils ajoutent cette fonction, l'usage du RT disparait au profit de sa réelle fonction: l'hyperlien.
Laurent
Comme je viens d’expliquer dans ma réponse précédente, c’est clair que Twitter et le RT ont fait mal au référencement organique. Il faut revoir les bases de l’apport de popularité en fonction de cette nouvelle donne. Cela dit, c’est un canal de diffusion, donc il apporte un bénéfice tout en enlevant un paramètre.
Il faut s’adapter et rien de plus. C’est propre du métier de référenceur qui oblige à suivre les évolutions, même si je persiste à dire que les fondamentaux sont immuables.


4. Cela a-t-il selon vous déjà un impact sur le référencement des blogs?
Korben
Aucune idée. Je n’ai pas trop creusé la question encore.
Eric
Réponse groupée avec la précédente question
Patrick
Probablement. Suite au frein de publication, mon blog est passé d'un PR5 à un PR3, et depuis que je RT mes billets, il est remonté à un PR4. Mais c'est peut-être dû au fait de re-publier...

5. Les accords récents de Twitter avec Google et Bing sont-ils selon vous de nature à améliorer l’accès à l’information pertinente?
Korben
Je pense que oui. Et pour le référencement, cela pourra effectivement peser dans la balancer. La recherche sur le web s’oriente vers du temps réel. Les gens veulent savoir ce qui se passe en ce moment même et ne veulent plus attendre que l’article paraisse dans le journal le lendemain. Ils veulent l’information brute, mais en direct. Twitter est un passage obligé pour suivre l’actu de son choix en temps réel. Mais le « grand public » dont je parlais tout à l’heure n’est pas encore sur Twitter. Par contre, il est sur Google et Bing. Sur les moteurs de recherches. Donc, marier les 2 sera un gros plus pour l’utilisateur final qui ne changera pas trop ses habitudes de surf et qui surtout aura accès à une info brute, instantanée et non-vérifiée (lol).
Eric
Répondu avec les questions suivantes
Patrick
Tout accord entre des moteurs et des fournisseurs de contenu est forcément vertueux, et de nature à proposer plus d'information. Quant à améliorer l'accès à cette information, cela va dépendre des différents choix que les moteurs vont opérer, et de la pertinence de requêtes des utilisateurs.

6.L’information la plus fraiche et la plus chaude est-elle forcément la plus pertinente ?
Korben
Ça dépend de l’info. Si c’est un fait non discutable, oui, c’est pertinent (score de match de foot, météo, accidents et catastrophes naturelles…etc). Par contre si cela nécessite une analyse plus poussée, une vraie réflexion derrière ou un point de vue, c’est que l’info a besoin d’être éclaircie, expliquée. (Politique, sociale, économique…etc). Et c’est là que rentre en scène les sources complémentaires. Les journaux et les blogs.
Eric
Sur la pertinence de l’information par rapport à sa fraîcheur je crois qu’il est difficile de répondre, il n’y a pas de règle. A contrario on est sûr qu’une info ancienne n’a plus beaucoup de pertinence. Cela étant, la question serait plutôt de savoir comment les moteurs de recherche pourront faire la distinction entre « vraies » infos et tweets du style « mon chat a bu tout son lait », autrement dit filtrer les tweets de statut des tweets d’info… Vaste chantier.
Patrick
L'information la plus récente est forcément pertinente. Par contre plus elle est récente, et plus elle est brute. La notion de pertinence augmente avec le temps et la venue des analyses publiées de cette information. Mais là, tous les moteurs ont le même problème, celui du rating (ou notation) de la pertinence de cette information analysée. Et c'est d'ailleurs avec SearchWiki que Google est en train d'essayer de corriger ce problème.

7.Est-il possible pour un moteur recherche de faire la différence entre récente et pertinente?
Korben
Je ne suis pas sûr. Mais si je m’appelais Google et que je devais le faire, j’utiliserai le nombre de followers / followés + le nombre de RT et de mentions au pseudo, afin d’établir une évaluation, une note du profil twitter d’une personne et ainsi savoir si ses infos sont pertinentes ou pas.
Patrick
Seul un spécialiste humain du sujet peut rapidement qualifier cette pertinence. Pour l'instant. Une analyse brute des RT pourrait effectivement définir la pertinence d'une information. D'autant que Twitter combine aussi la fraicheur de cette information. Mais là encore, c'est bien une intervention humaine qui fait apparaître une information dans les "trending topics" et également une intervention humaine qui emballe la machine en re-tweetant la dîte information. Une simple indexation des tweets par un moteur va donc combiner le meilleur des deux mondes. L'annonce de Bing, puis dans la foulée de Google sur l'indexation live de Facebook et de Twitter prend donc du sens.

8.L’intérêt de Twitter pour les moteurs est-il le contenu informationnel des tweets ou les liens que ces tweets contiennent?
Korben
Je pense plutôt aux liens car en 140 caractères, on ne peut pas dire grand chose. Mais Google est bon a ce petit jeu de sémantique donc, pourquoi pas aussi utiliser le contenu.
Eric
Les deux mon capitaine, car les deux contiennent de l’info, n’oublions pas que les liens sont l’essence même du web, après peu importe comment ils sont formés.
Patrick
Les deux mon capitaine! Enfin je l'espère, car j'ai foi en leur volonté de proposer le plus d'information possible, et de l'information de qualité. Comme toujours, le vrai juge de paix sur le web, sera le contenu.
Laurent
J’ai évoqué cette question dans mon billet qui réagissait à l’annonce du partenariat Google & Twitter.
Franchement, j’attends de voir car je demeure sceptique à propos de la pertinence générale de Twitter en tant qu’information. Bien sûr que ce sont des données qui présentent un « certain » intérêt, mais ça reste tout de même un vaste foutoir. Essayez de suivre la Timeline générale !
A mon avis, Twitter permet plutôt d’évaluer la caisse de résonnance en temps réels par rapport à certains évènements. L’autre paramètre important réside dans une nouvelle manière de recherche l’information. Plutôt que d’utiliser Google ou un autre moteur en tant qu’agent qualifiant, les internautes posent une question sur Twitter et obtiennent des réponses de la part d’autres utilisateurs qui sont des agents qualifiants d’un calibre bien supérieur à Twitter. Google sait que ce pan de la recherche d’information lui échappe et il voudrait bien en récupérer un bout.
Les raccourcisseurs d’URLs sont abominables ! Infect pour le référencement et nuls au point de vue de l’usabilité et tous les autres paramètres auxquels je peux penser.

9.L’utilisation des réducteurs d’URL type Bit.ly n’est-il pas un obstacle à cela?
Korben
Non, car il est facile pour un moteur de recherche, de convertir cette url en url réelle.
Eric
voir ma remarque précédente sur les raccourcisseurs d’urls que l’on peut considérer comme une plaie… ou comme un mal nécessaire.
Patrick
on. Il faudra que les moteurs s'adaptent. Petit retour en arrière: d'abord, la force des outils de redirection d'url et qu'il suffit de voir un lien provenant de l'un d'entre eux pour changer de fournisseur. Habitué à redir.fr, confronté à quelques interruptions de ce service, le jour ou j'ai vu un lien bit.ly, j'ai changé. Instantanément. Et sans aucun remords. Et j'ai découvert les différentes options disponibles, sans même s'inscrire: le compteur automatique, l'affichage de l'historique des liens que l'on propose sur la page d'accueil via un probable cookie, et la possibilité de renommer l'url obtenue pour quelle soit signifiante. Et j'ai un jour vu passer u.nu. Même réaction! Mais la c'est la contrainte de Twitter et de ses 140 caractères qui a dicté sa loi. Il me fallait des url vraiment courtes. Un outil de redirection d'url est donc indispensable tant dans Twitter que dans les blogs. J'ai ainsi pris l'habitude de proposer en fin des billets une url courte et signifiante du billet, souvent réalisée avec bit.ly.

10.Comment le classement des Tweets et/ou le poids des liens contenus dans ces Tweets pourraient-ils être déterminés selon vous ?
Korben
Selon le profil du compte twitter qui est à l’origine du tweet comme je le disais précédemment (nombre de followers/followés) mais aussi et surtout le nombre de RT et le profil de ceux qui font ces RT. Globalement, je pense que les moteurs sont aussi capable de voir l’émergence ensuite de cette même info sur les sites web plus classiques et donc d’affiner ensuite l’évaluation du profil twitter pour savoir si historiquement, ce que balance le possesseur de ce compte est intéressant ou pas.
Eric
Je pense que le nombre de RT est un bon indicateur du pouvoir viral d’une info, mais pas forcément de son intérêt. Un de mes tweets les plus retweetés depuis que je suis sur Twitter est appelé « Pissez sous la douche » avec un lien vers un post de blog écolo qui explique (de façon humoristique) que faire pipi pendant qu’on se douche économise des centaines de litres de chasse d’eau chaque année. Une info d’un intérêt très relatif, que très peu de gens vont mettre en application. Cela démontre qu’une bonne accroche sans grand contenu peut faire un vrai carton sur Twitter… C’est une des limites du système.
Patrick
Eh bien il suffit de regarder comment la Whuffie Bank fonctionne pour comprendre ce qu'ils pourraient peser, et pour avoir une idée de la façon dont ils pourraient être notés. Je vous invite à cliquer sur le lien pour comprendre. En fait ils proposent un algorithme basé sur le RT, mais pas seulement. Si vous faites beaucoup de RT, vos RT auront moins d'impact que quelqu'un qui en fait peu. Si vous êtes RT par quelqu'un ayant une forte réputation, cela aura un impact positif supplémentaire. De même si vous RT un lien déjà RT de nombreuses fois, cela aura moins d'impact. Les règles sont donc simples, et conçues pour éviter le plus possible les "hold-up" de Whuffie. Bien sûr, comme IRL, il y aura toujours des malins qui pourront faire des scores en contournant l'algorithme. Mais comme le dit la "Whuffie Bank": "Notre job est [...] de représenter correctement la valeur de la réputation"
Laurent
Le RT peut être trop facilement manipulé et il faut avouer que les infos les plus relayées ne sont pas forcément les plus intéressantes.
Il ne faut pas oublier qu’un moteur de recherche est incapable de comprendre le sens d’une information. Sans pouvoir faire un peu de sémantique, il risque fort d’y avoir pas mal de bruit dans cette info et j’ai du mal à appréhender comme ils pourront pondérer la pertinence. Je vois plutôt un classement chronologique.

11.Ce classement sera t-il lié uniquement au nombre de RT? Les RT ne vont-ils pas être considérer comme du duplicate content?
Korben
Non, pas du tout. Ils seront plutôt pris en compte comme des notes attribués aux liens et tweets d’origine.
Patrick
Oui. Google pourrait bien assimiler les RT consécutifs à du super duplicate content. En fait, encore une fois, comme Google ne communique pas sur le sujet, nous en sommes réduits à des conjectures. Mais il faudra intégrer cet usage, car s'il est facile de bloquer du duplicate content, par choix, ou légalement par copyright, il est impossible de bloquer un RT, surtout s'il s'emballe et utilise des redirecteurs d'url différents

12.Y aura-t-il une prise en compte de la personne qui est à l’origine du Tweet http://www.laurentbourrelly.com/blog/321.php ?
Korben
Je pense que oui comme je l’ai expliqué avant..
Patrick
Probablement...
Patrick

13.Dans ce cas comment serait calculé le personrank? (On peut déjà constater que les profils twitter n’ont pas tous le même pagerank … )
Korben
Followers/Followé (la quantité) mais aussi Followers/Followé (la qualité). Et cette note de qualité sera je pense déterminée par la pertinence et la fraicheur des tweets envoyés, mesurable après coup. Si par exemple, je prend comme événement le décès d’une personnalité politique ou d’un people (je dis ça au pif). Je l’annonce sur Twitter. J’obtiens plein de RT de tout un tas de gens. Mon information n’est pas remis en cause, et elle est même complétée par d’autres tweets qui commencent à faire des liens vers des sites ou blogs de news. Mon tweet a donc pris du poid. J’étais le premier et maintenant, c’est une info officielle. Je serai donc historiquement bien noté car apporteur de news fraiches ET pertinentes (vérifiées)
Patrick
Cela va dépendre de la façon dont va être monétisée cette donnée. Et si les profils Twitter n'ont pas le même classement, c'est bien que les moteurs ont commencè à leur appliquer un rating!

14.Comment pensez vous que Googleet Microsoft vont-ils concrètement tirer parti de leurs accords avec Twitter selon vous ?
Korben
Google comme Microsoft vont effectivement améliorer leurs algos pour à la fois :
1. Faire remonter les sites web les plus linkés sur Twitter dans leurs moteurs
2. Mais aussi afficher de l’info temps réel (sous forme de tweet) directement dans leur moteur de recherche. Cela sera au même titre que les vidéos ou les actus, un complément aux résultats de recherches traditionnels.
Eric
Aucune idée mais ça m’étonnerait quand même fort qu’ils créent un autre moteur.
Patrick
Probablement... Cela va dépendre de la façon dont va être monétisée cette donnée. Et si les profils Twitter n'ont pas le même classement, c'est bien que les moteurs ont commencè à leur appliquer un rating!Microsoft va probablement continuer à gagner des parts de marché aux USA avec Bing, et Google encore améliorer la pertinence des résultats des requêtes. Je n'irais pas plus loin dans la prospective, tant les deux ont montré qu'ils étaient imaginatifs...Moui... je vois bien un bouton "TopTrend" à côté du "J'ai de la chance" ;-) Une forme de peoplisation de l'information. A quand un Closer/Gala/Voici du Tweet et du statut Facebook?



15.La prise en compte des tweets RT pr le classement des contenus ds les moteurs serait-il de nature à rebattre les cartes et à donner leurs chances aux nouveaux entrants qui se plaignent souvent de l'impossibilité de percer dans la blogosphère en place?

Korben
Je pense effectivement que les cartes seront redistribuées. Si on prend un blogueur ou un média en ligne qui a beaucoup de visites mais 0 communauté sur Twitter (ou ailleurs), il va devoir s’y mettre pour rester dans la course (sauf si il s’en moque). Ceux qui ont déjà leurs followers comme moi vont peut être voir encore leur position renforcée. Et ceux qui ont un tout petit site inconnu mais beaucoup de followers et une grosse communauté vont carrément booster leur référencement. Je pense qu’on est à l’aube de gros changements. On ferait mieux de tous s’y préparer.
Eric
Oui et non. Car pour être bcp RT il faut au minimum avoir bcp de followers, donc être un peu connu. C’est le serpent qui se mord la queue :-) Cela étant si on a la « chance » d’éveiller l’intérêt d’un « gand compte » Twitter et qu’il vous RT vers ses milliers de followers, c’est bingo. Comme disent les ricains, la merde touche le ventilateur…
Patrick
Je n'ai aucune pitié pour les blogueurs qui se plaignent. Si le contenu d'un blog est pertinent, riche et régulier, le blogueur va devenir influent. Les places sont plutôt prises pour les généralistes, mais il reste encore des pans entiers pour les spécialistes. Et percer dans la blogosphère n'a pas plus de sens que percer dans l'édition, ou la musique. C'est comme comparer le dernier tube d'Helmut Fritz, et le très attendu Sacrificium de Cécilia Bartoli.
Laurent
Bof ! La mauvaise qualité ne sera pas valorisée grâce au RT ou n’importe quel autre moyen.
Puis ce n’est pas vrai qu’il est dur de percer dans la Blogosphère. Ce n’est pas pour tout le monde, mais il est tout à fait possible de faire son trou si on sait à peu près comment faire.
Essayez de percer à Hollywood plutôt que sur la Blogosphère pour comparer.

16.Le fait que Microsoft ait un accord similaire avec Facebook que celui signé avec Twitter est-il un avantage fort part rapport à Google ? pourquoi ?
Korben
Je pense que oui, car Facebook est énorme comparé à Twitter. Et surtout, on y trouve de tout. Des vidéos, des actus, des petits messages…etc De quoi voir encore plus précisément ce qui est « chaud » en terme d’actu.
Eric
C’est sûrement un avantage, reste à poser la question de la typologie des contenus sur Facebook et de celui de ses utilisateurs.
Patrick
Pour Bing, c'est un peu l'annonce marketing indispensable en ce moment. Ne pas le faire, aurait été pour Microsoft un mauvais signal vers les prescripteurs que sont les utilisateurs du Web2.0. Mais si Google a réagi si vite, c'est parce qu'il avaient ça dans les cartons. Et cela laisse supposer qu'ils ont encore beaucoup de surprises en stock...
Laurent
Twitter est un outil de micro-blogging, tandis que Facebook est un réseau social à part entière. Je ne crois pas qu’on puisse comparer l’un et l’autre.

En valeur absolue, c’est toujours un avantage d’être partenaire avec un monstre comme Facebook. Sur ce point, Microsoft a remporté des points, mais je ne le vois pas en comparaison avec le partenariat Twitter et Google.

17.Twitter demanderait 100 millions de $ à Google pour lui permettre d’accéder à ses contenus http://www.businessinsider.com/twitter-wanted-at-least-100-million-to-do-the-google-deal-2009-10 , vous pensez que Twitter a enfin trouver son Business Model ?
Korben
Oui, je pense que si les dirigeants de Twitter se débrouillent bien, leurs revenus sont assurés sur du long terme. Google ne fait rien à la légère donc si ils ont passé cet accord, c’est qu’ils savent qu’ils vont pouvoir exploiter ces informations et surtout ils savent comment. Je pense qu’on va se régaler dans les mois à venir à voir tout cela se mettre en place. C’est clairement un sujet passionnant.
Eric
Ben si Google accepte de payer, oui, sinon non. Mais je ne crois pas que Google ait l’habitude de payer ou même de demander l’autorisation pour indexer du contenu, non ?
Patrick
SON business model, je ne sais pas, mais en tout cas, un business model. Et comme dans la Valley, actuellement, on s'attend à ce que les entreprises rapportent enfin de l'argent, c'est plutôt de bon augure. La monétisation en B2B et effectivement une bonne option, qui devrait interpeller les législateurs, et détenteurs de contenus européens.
Laurent
Fondamentalement, Twitter ne peut pas avoir un Business Model de par son activité. C’est la masse de données qu’il représente qui fait sa valeur. Ce n’est pas pérenne selon moi, surtout que les internautes peuvent tout à fait adopter un autre outil.
Si j’étais à la place des fondateurs de Twitter, je vendrais le bouzin maintenant, quand le momentum est au maximum.



19 nov. 2009

Quels impacts de Twitter sur la Blogosphère ? 1/2

Que l’on soit fan ou pas, chacun s’accorde à dire que Twitter modifie les pratiques sur Internet et de façon plus intense encore la “Blogosphère”.


Deux de mes précédents billets : Twitter tue les Backlinks et Quelle intégration du contenu de Twitter dans les Moteurs de Recherche? ayant intéressé nombre d’entres vous, j’ai pensé qu’il serait intéressant de prendre le temps de réfléchir plus en profondeur à ce phénomène.

Vous le savez, pour ce qui lisent régulièrement site-communautaire j’aime partir des faits pour dans un deuxième temps seulement proposer une analyse plus personnelle.

Or, s’il est vrai que je tiens le présent blog depuis un an déjà, il faut le reconnaitre je n’ai pas toujours eu un rythme de publication constant et je que je n’ai jamais eu une une audience quantitativement significative pour pouvoir généraliser mes constats empirique à la blogosphère.


J’ai donc décidé d’interroger des intervenants extérieurs ayant une meilleure connaissance et expérience du Web ( liées à leurs parcours professionnels respectifs et leur participation active dans la Blogosphère), à savoir dans l’ordre alphabétique :

- Barrabé Patrick

Directeur de Projet IT pour une Grande Enseigne de jardinerie
Veilleur Proactif
Co-Auteur de différents articles publiés sur le JDN
Auteur du Blog http://www.barrablog.com

- Dupin Eric

Gérant des sociétés Bloobox.net et de DM2E Interactive
Auteur du Blog http://www.presse-citron.net/ blog français N°1 au classement Wikio catégorie Hight Tech
Créateur de Fuzz etc…

- Korben

Chef de projet dans une société de conseil informatique liée au tourisme
Auteur du site personnel http://www.korben.info/ N°2 Français au classement Wikio catégorie Hight Tech


D’un point de vue “méthodologique”, ma démarche a été la suivante :

I) J’ai adressé à chacun d’eux un même le questionnaire suivant :

  1. Qu’a changé Twitter dans votre façon de bloguer ou de partager votre veille?
  2. Qu’a changé Twitter dans les pratiques de vos lecteurs?
  3. Pour vous le RT est-il entrain de tuer les Backlinks et trackbacks?
  4. Cela a-t-il selon vous déjà un impact sur le référencement des blogs?
  5. Les accords récents de Twitter avec Google et Bing sont-ils selon vous de nature à améliorer l’accès à l’information pertinente?
  6. L’information la plus fraiche et la plus chaude est-elle forcément la plus pertinente ?
  7. Est-il possible pour un moteur recherche de faire la différence entre récente et pertinente?
  8. L’intérêt de Twitter pour les moteurs est-il le contenu informationnel des tweets ou les liens que ces tweets contiennent?
  9. L’utilisation des réducteurs d’URL type Bit.ly n’est-il pas un obstacle à cela?
  10. Comment le classement des Tweets et/ou le poids des liens contenus dans ces Tweets pourraient-ils être déterminés selon vous ?
  11. Qu’est-ce qui serait le plus pertinent?
  12. Ce classement sera t-il lié uniquement au nombre de RT?
  13. Les RT ne vont-ils pas être considérer comme du duplicate content?
  14. Y aura-t-il une prise en compte de la personne qui est à l’origine du Tweet http://www.laurentbourrelly.com/blog/321.php
  15. Dans ce cas comment serait calculé le personrank? (On peut déjà constater que les profils twitter n’ont pas tous le même pagerank … )
  16. Comment pensez vous que … Microsoft va t-il concrètement tirer parti de son accord avec Twitter selon vous ?
  17. … Google va t-il tirer concrètement parti de son accord avec Twitter selon vous ? (vont-il s’en servir pour proposer de nouvel option de recherche, un nouveau moteur, améliorer l’algo existant… ?)
  18. La prise en compte des tweets RT pr le classement des contenus ds les moteurs serait-il de nature à rebattre les cartes et à donner leurs chances aux nouveaux entrants qui se plaignent souvent de l'impossibilité de percer dans la blogosphère en place?
  19. Le fait que Microsoft ait un accord similaire avec Facebook que celui signé avec Twitter est-il un avantage fort part rapport à Google ? pourquoi ?
  20. Twitter demanderait 100 millions de $ à Google pour lui permettre d’accéder à ses contenus http://www.businessinsider.com/twitter-wanted-at-least-100-million-to-do-the-google-deal-2009-10 , vous pensez que Twitter a enfin trouver son Business Model ?

II) Chacun d’eux a accepté d’y répondre de son coté et de publier sa réponse sur son propre blog (cité ci-dessus) Lundi prochain : le 23 /11 /2009.
Je vous indique donc si ce n’est pas fait à vous abonner à leur Flux RSS pour être informé dès la parution de leur réponse.

III) Chacun des 3 intéressés pourra alors découvrir les réponses des autres interrogés et s’associer à moi pour co-écrire (a priori dans la semaine du 23) un article synthétique et argumenté sur le thème “ l’impact de Twitter sur la Blogospgère”.


Cette article intégrera les points de vues croisés des interviewés, et prendra en compte de nouvelles annonces parues depuis l’envoi du questionnaire (ex : intégration des RT dans Twitter,… ) afin de :

- présenter les changements déjà observer dans la Blogosphère liées à Twitter (voire Facebook)

- et d’un point de vue plus prospectifs ce à quoi on peut encore s’attendre

En attendant, vous pouvez vous vous prêtez au jeu et publier lundi votre propre réponse! (laissez le lien vers votre blog / page etc, dans les commentaires pour que tous puissent le lire)




Autre billet à lire sur Twitter :

Il peut encore être intéressant de parler de Twitter - Théorie de la diffusion de l'innovation



Où consulter les réponses ?

C'est Eric de PresseCitron qui ouvre le bal dans un billet intitulé : l'impact de Twitter sur les blogs

Patrick Barrabé a également publié sa réponse intitulée : RT vs RL: la guerre des moteurs?

Korben répond dans un billet intitulé avec humour : Ma science infuse à propos de Twitter

@Sirchamallow a aussi accepté répondre sur http://www.chamallowblog.net/

Une réponse très argumenté de Laurent Bourrelly spécialiste SEO : L'impact de Twitter sur le Bloging

Et une, oui UNE spécialiste du SEO : Marie Pourreyron s'est également prêtée au jeu pour décrire sa vision de l'impact de Twitter sur les blogs

Si vous répondez vous aussi sur votre propre blog, contactez-moi et j'ajouterai les liens ...



Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio en cliquant ici

Bookmark and Share





10 nov. 2009

Y a t-il un avenir pour les Clients Twitter ?

Le but de cet article n’est pas de comparer les Clients Twitter entre eux, de savoir lequel est le mieux etc, mais bien de se demander si à long terme ils ont un avenir ?

NB, définition du terme “Client Twitter” : pour ce qui ne le savent pas un Client est un petit utilitaire qui permet d’utiliser Twitter en dehors de la page Twitter.com , il peut soit s’agir d’un logiciel installé soit d’un service en ligne.

Si vous utilisez Twitter.com, vous n'avez pas pu passer à côté de l'arrivée il y a peu de nouvelles fonctionnalités :

  • les listes :

Cette fonctionnalité permet de créer des groupes d’utilisateurs de Twitter et de leur affecter un Libellé, ces groupes pouvant-être publics ou privés.


=> cette fonctionnalité est déjà plus puissante que les groupes pouvant être créés sur de nombreux Clients Twitter :

- vous pouvez classer Tous les utilisateurs de Twitter et pas seulement vos Followings afin d’améliorer votre veille sur Twitter

- vous pouvez partager vos listes : d’autres membres de Twitter peuvent devenir Followers de votre liste si vous décidez de la rendre publique (ex: cf colonne de droite ma liste des entrepreneurs francophones du web)

- vous pouvez ajouter vos listes à votre Blog via un Widget fourni par Twitter


  • le RT :

Cette fonctionnalité déjà présente sur la plupart des Clients Twitter. Elle permet de faire suivre un Tweet que vous trouvez potentiellement intéressant pour vos Followers s’en avoir à le recopier manuellement ce tweet et à le faire précéder de “RT @AuteurInitial” (un peu comme le bouton “faire suivre” pour vos emails).
Et bien sachez que pour le moment en phase d’essai et réservée à des Béta-testeurs sur Twitter, cette fonctionnalité devrait bientôt être installée définitivement sur Twitter.com.


  • et maintenant la possibilité de rafraichir votre Time Line en un clic (comme vous pouviez déjà le faire pour le Search)

Ce qui était le plus fastidieux à présent sur Twitter lorsque vous n’utilisez pas de Clients c’est de devoir en permanence actualiser votre Time line à grands coups de F5 !
Et bien désormais ce n’est plus cas, vous voyez dans l’onglet de votre navigateur préféré le nombre de Tweets publiés depuis votre dernière actualisation et en un clic vous pouvez les faire apparaitre dans la Timeline sans avoir à rafraichir l’ensemble de la page!



A mon avis cela devrait pousser de nombreuses personnes à quitter leurs Clients Twitter, j'ai déjà eu une réaction dans ce sens :


Mais bon vous me direz, la page Twitter n’a rien d’ergonomique, elle est très minimaliste… et bien c’est justement là tous son intérêt : elle est relativement légère (c’est d’ailleurs ce qui fait le succès de la Google Touch ^^) !

Aussi, en utilisant directement Twitter.com, contrairement à un client desktop (c’est à dire un logiciel installé sur votre ordinateur) vous ne ralentissez pas votre machine (si ce n’est l’ouverture de votre navigateur internet qui pour la plupart des gens reste toujours ouvert) et vous ralentissez nettement moins votre connexion qu’avec un Client Online ce qui n’est pas négligeable quand vous l’avez l’habitude comme moi d’avoir une dizaine d’onglet ouvert simultanément et que vous n’êtes pas passer à une connexion 100mégas….

Twitter applique l’innovation pilotée par les utilisateurs (ou par l’usage) : ils mettent à disposition une technologie (ou plutôt un service de base) et une API permettant aux développeurs de créer des applications.
Se faisant, Twitter laisse l’utilisateur créer les usages, les développeurs d’applications tenter d’y répondre et peut alors sélectionner ce qui lui paraît le plus porteur pour les intégrer à la plateforme. Cela peut parfois prendre la forme de rachat pour les plus chanceux, mais quelquefois Twitter peut décider de développer sa solution maison en s’inspirant largement de ce qui existe par ailleurs et même en améliorant… Ce faisant Twitter récupère la valeur ajoutée mais pourrait risquer de démotiver les développeurs d’applications et fragiliser l'écosystème créé autour de la plateforme.

Cette concurrence “propriétaire de plateforme” / “développeurs d’applications” que j’avais déjà eu l’occasion d’aborder devient à mon sens un des axes les plus intéressants à investiguer pour la Recherche en Stratégie et notamment en Stratégie Web … (cette question est bien entendue liée à la théorie des marches multifaces dont j'ai déjà parlé à de nombreuses reprises sur ce blog )

Cela signifie t-il qu’il n’y a aucun avenir pour les Clients Twitter ?

Pas forcément mais ces derniers doivent à mon sens arrêter de se focaliser sur l’utilisateur moyen et penser à créer de la valeur par eux même pour un tiers payeur : les utilisateurs professionnels de Twitter près à payer un abonnement…

Cela est aussi l’occasion de saluer des initiatives plus originale comme celle de Silentale qui n’est pas un client Twitter mais qui :

- d’une part au lieu de se placer en tant que Client Twitter récupère les Flux et permet le stockage (pour le moment non proposé par Twitter) et la recherche parmi ces Tweets anciens….

- d’autre part mise sur l’intégration de son application directement dans le navigateur sous forme d’une extension (en plus du service en ligne).


Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas de l'article)

Bookmark and Share





5 nov. 2009

Google Product Search For Retailer / For Customer plus malin que Adsense / Adwords : Google a trouvé sa nouvelle poule aux oeufs d'or ?

Google is Good? un peu trop peut-être ?

Google a annoncé le lancement de Google Product Search For Retailer, c'est à dire pour les e-commerçants.





La nouvelle est encensée sur Mahsable :

"[...]Google Commerce Search, a new search engine that online retailers can install on their websites to provide Google (Google)-style speed and efficiency for customers when they search for products.

The product is straightforward: it is meant to help consumers search and sort through the items a retailer is selling online. The interface can be customized, searches can be filtered, and results can be tracked via Google Analytics (Google Analytics). It’s hosted on the Google cloud, which means that holiday traffic spikes won’t take it down, but that retailers have to give up some control over search. "
=> oui en gros c'est génial Google dote les ecommerçants d'un outil puissant et gratuit !



Mais ce faisant Google n'est-il pas entrain de franchir le pas de l'abus de position dominante sur le marché du search?


Je m'explique : Google est déjà l'outil utilisé par 90% des utilisateurs pour rechercher sur le Web... Pour ce qui est du e-commerce les comparateurs de prix gardent pour le moment un certain avantage grâce à leur partenariats avec différentes ecommerçants qui leur permet d'accéder à leur catalogue...

Mais qu'en sera t-il quand ces même e-commerçants utiliseront Google Search Product For Retailers ?

Et bien l'ensemble de leurs catalogues seront indexés par Google ! Bien entendu, Google product search leur est présenté comme un moteur Interne pour le site ecommerce mais en réalité la base de données produits récupérée va venir alimenter Product Search For Custommer : qui est à ce jour un moteur de recherche de produits certes, mais en utilisant les options de recherche avancé rempli déjà le rôle d'un comparateur de prix!



Pour le moment tout est gratuit pour l'internaute, alors pourquoi se plaindre pour quelques comparateurs de prix me direz vous?

Et bien, le mécanisme utilisé sera certainement le même que celui utilisé pour le couple adsense / adword ... C'est à dire ?

Une fois que tout le monde (les internautes) sera habitué à utiliser Google search product for customer (il va biensûr continuer à s'améliorer et à devenir plus attractif , voir par exemple : l'utilisation des codes barres dans google search product) l'indexation de ses produits deviendra la règle pour les ecommerçants, qui seront alors captifs s'ils veulent continuer à vendre!

Quoi qu'il en soit c'est une très belle stratégie :


  • une belle utilisation des externalités de réseaux croisées (ici : plus il y a d'internautes utilisant Google Product Search For Customer, plus les ecommercants auront intérêt à y indéxer leur catalogue via Google Search Product For Retailers ; inversement plus de produits seront indexés, plus les utilisateurs auront une utilité à recourir à ce moteur de recherche de produits),

Néanmoins, on peut se demander s'il est souhaitable de laisser Google verrouiller le marché comme il l'a fait pour les liens sponsorisés...


Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas)

Bookmark and Share




3 nov. 2009

TwitterPeek : un terminal mobile haut débit dédié à Twitter

Et vous, vous achèteriez un terminal mobile spécial Twitter ?


Il ne s'agit pas simplement d'un mobile avec une coque à l'effigie de votre oiseau bleu préféré mais bien d'un terminal mobile dédié à l'usage unique de Twitter !



Afin de pouvoir lancer rapidement cet outil Twitter s'est rapproché de Peek spécialiste des terminaux mobiles low-cost ce qui lui a permis de sortir le produit cobrandé TwitterPeek (oui c'est très original ) en un temps record : moins de 4 mois !

Ce TwitterPeek est doté d'un clavier Qwerty et d'un écran couleur 2.7 pouce x 4 pouces ( NB : 1 pouces = 2.54 cm) et existe pour le moment en 2 colories Aqua ou Charcoal (bleu ou noir en gros ^^ ).



Le Modèle de revenu est clair, même si la répartition entre Twitter et Peek n'est pas communiquée à ce jour, on sait déjà que le TwitterPeek sera commercialisé sur Amazon uniquement au prix de 99$.

Il n'a pas besoin de Wifi pour fonctionner car à en croire moconews.net il est relié à un réseau haut débit dédié... Il est donc nécessaire de souscrire à un abonnement de 7.95$ mensuel ou de 199$ à vie à croire la même source !
Je pense donc qu'il n'est pas près de débarquer en France...

Par ailleurs, sachant que le TweetPeek ne permettra même pas de recevoir ou envoyer des emails je vois tout de même mal cet outil s'imposer à l'heure où la plupart des smartphones sont capables d'intégrer des clients Twitter...

Finalement l'annonce d'un smartphone Full Google (y compris pour le hardware) serait peut-être crédible ?

Et vous, vous seriez prêts à abandonner le SMS pour le Tweet? Peut-être cela est déjà le cas en partie ? N'hésitez pas à commentez !


Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas)

Bookmark and Share





27 oct. 2009

Proposition de business model original pour un moteur de recherche d'image innovant + défi à vous lecteurs

Je viens de découvrir un nouveau moteur de recherche d'images baptisé Gazopa . En plus de vous livrer un petit test, je propose dans ce billet une idée de Business Model original pour valoriser cet outil !

Attention, il ne s'agit pas d'un n-ième moteur de recherche d'images basée sur les titres ou tag de la photo. Sa particularité consiste à vous permettre de recherche des images similaires à d'un autre fichier images !


  • Vous pouvez rechercher une image similaire en saisissant l’URL d’une image que vous avez vue sur le Web




  • Mieux, vous pouvez unploader une image afin d’en rechercher une similaire !


Voici un exemple concret d’utilisation en uploadant l’image suivante :


On obtient cette 1e page de résultats :


Au vues des résultats il semblent que de nombreux critères sont pris en compte par l’algorithme : les formes (certainement un calcul de courbes) mais aussi les couleurs !



  • Mais ce que j’ai trouvé le plus intéressant c’est la possibilité de dessiner la forme en ligne avec un petit utilitaire proche de paint et d’effectuer une recherche à partir de celle-ci

J’ai effectué un petit test en essayant de dessiner la statue de la liberté : il m’a fallut 3 essais avant d’y parvenir mais j’ai réussi à faire monter en 1e page et première ligne des résultats une image représentant réellement la statue de la liberté !

Essai 1 : aucun résultat pertinent en première page :



Essai 2 : même jusqu'en page 4 rien !


Essai 3 : j'ai vraiment assuré ! ( ué je suis très fier de mon dessin ^^)




Une idée de business model pour valoriser cet outil :

Et bien ce petit essai m’a amené à réfléchir à un business model innovant pour ce moteur de recherche : développer une application type pictionnary (ou dessiné c’est gagné ) à valoriser sur des plateformes types facebook ou Iphone etc… !


Le principe serait le suivant :
- on vous donne un mot et vous avez un certain temps, disons 120 secondes (oui à peu près 2 minutes ^^ ) pour effectuer votre dessin et l’uploader.

- Le moteur propose alors les images qui sont pour lui similaires à votre dessin.


=> si votre dessin permet de faire apparaitre aucune image correspondant au mot en première page alors vous obtenez un score

=> sinon les propositions d’image , vous cliquez sur la première qui correspond réellement au mot dessiné. En fonction du rang de l’image proposée, vous obtenez un score dégressif : dégressif comme ceci :



Bien entendu des variantes peuvent être prévues pour définir la règle de calcul du score (prendre en compte toutes les images correspondants dans la première page de résultats pour établir le score par une somme des rangs etc… ; en tenant compte du temps passé, du nombre d’essai dans le temps imparti …).

Il serait ainsi possible de jouer seul au pictionnary alors que jusqu’ici ce jeux était forcément multi joueurs à ma connaissance, y compris sur des pictionnary online contre d’autres joueurs comme : http://www.isketch.net/isketch.shtml



Je vous fait même le plan marketing : 0 dépenses ou presque , vous jouez la viralité en permettant de partager votre score, vos plus beaux coups : meilleur dessin, moins de traits possibles, vous instaurez un classement mondial… pour plus d'infos consulter par exemple les billets suivant : Twitter est 2 fois plus petit que moi mais moi je suis rentable ou des sites communautaires rentables ...

Bien entendu, je suis moi même un défenseur du pictionnary papier, tout l’intérêt du jeu étant de jouer à plusieurs, en tenant compte des points de repères communs avec ses amis pour qu'ils devinent plus rapidement !

Cela dit, une telle application pourrait servir d’outil d’entrainement idéal pour tous ceux qui souhaitent rejoindre l’élite “pictionnarytesque” et devenir un jour joueur professionnel ^^ .

Le Défi

NB : en attendant que quelqu’un devienne riche grâce à ma suggestion ( je demande uniquement 15% du CA ) , vous pouvez toujours essayer de me battre en dessinant votre propre statue de la liberté et en laissant un commentaire et lien vers une capture d’écran de votre prouesse !


Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas)

Bookmark and Share





23 oct. 2009

Quelle intégration du contenu de Twitter et Facebook dans les moteurs de recherches ?

Le billet que j’ai posté hier, intitulé “ Twitter va t-il tuer les backlinks au profit des RT “ partait du constat empirique qu’on a de plus en plus de tendance à faire un RT quand un article nous plait plutôt que d’y consacrer un billet et donc de créer un backlink vers ce dernier.


Cela m’a amené à montrer que cette tendance n’était pas neutre sur le trafic généré vers ces sites et sur leur positionnement dans le classement des moteurs de recherche puisque jusqu’ici , l’un des facteurs clés pris en compte par les moteurs était justement l’existence de backlink !

J’ai alors émis l’hypothèse que les récents accords Bing / Twitter & Facebook et Google / Twitter avait pour but d’intégrer cette réalité pour améliorer leur algorithme de classement.


Pour moi, il était clair que ce qui présentait un intérêt pour les moteurs de recherches ce n'était pas tant la citation textuelle contenue dans un tweet (qui selon moi présente un intérêt limité pour les moteurs il y a finalement très peu de chose dans 140 caractères), mais ce sont les liens qu'elles contiennent! Une nouvelle pièce vers l'algo de classement parfait ?



Ainsi, pour moi le scénario le plus logique consisterait à prendre en compte les RT dans l’algorithme de classement général des contenus référencés par les moteurs de recherche concernés (pour Google on dira une “prise en compte des RT dans le PageRank” pour synthétiser).
Mais, il semble que tout le monde n’est pas compris ces accords de la même façon!

Ainsi : @henrilabarre semble penser ( au vu de son billet : http://www.2803.fr/internet/twitter-dans-les-resultats-de-recherche-des-moteurs-une-bonne-nouvelle-ou-pas-7086/ ) que les moteurs ont l’intention d’intégrer à leurs résultats les Tweets eux même. Il imagine ainsi l’apparition d’un "tweetrank" permettant de classer les tweets par pertinence.


Finalement, je me demande, si nos 2 visions différentes ne sont pas celles de Google et celle de Bing !

En effet, Bing a décidé de consacrer à Twitter un moteur dédié : http://bingtweets.com/ … pour ma part, je trouve cela peu judicieux : en effet, si un Tweet n’est pas un contenu en soit de très forte valeur (puisque limité à 140 caractères) . Comme le dit Henrilabarre cela fait doublon avec Twitter search !


Si je n’ai pas trouvé d’informations précises sur la façon dont Google va intégrer Twitter dans son moteur de recherche, je pense que son but est surtout d’accéder aux liens que les tweets contiennent. En effet, ils peuvent être un bon indicateur de la pertinence au moins ponctuelle de contenus existants ailleurs et vers lesquels ils pointent !

Va t-on voir apparaitre une option de classement supplémentaire de type : l’info la plus hot sur Google ? Ou l’agorithme générale de Google va t-il être modifier pour intégrer les RT à son classement… l’avenir nous le dira…

[ Petite parenthèse : si c'était le cas cela pourrait bien rebattre les cartes de "l'accès à la visibilité" de son contenu, jusqu'ici très influencée par une logique cumulative et donc favorable aux acteurs historiques plus qu'aux nouveau entrants (cf les débats sur l'influence de la blogosphère et la difficulté à faire son trou dans ce monde cruel ^^ ). ]
  • Et Facebook?

Inversement à un Tweet un contenu Facebook peut lui au contraire être beaucoup plus riche (texte, vidéo, photos etc..) et avoir une valeur intrinsèque : il peut donc être pertinent pour un moteur de recherche de renvoyer ses utilisateurs vers ces contenus s’ils correspondent à sa requête…

Or Facebook est entrain de devenir la première base de données de contenu photos, et vidéos rattrapant les leaders du secteur Youtube et Flickr…
L’accord avec Facebook est donc par contre selon moi plus prometteur pour Bing !

Et vous ? vous en pensez quoi personnellement ?


Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio en cliquant ici

Bookmark and Share





21 oct. 2009

Twitter tue les backlinks au profit des RT ?

Twitter est-il entrain de tuer les backlinks?

Tout d'abord qu'est-ce qu'un backlink?


Wikipédia donne la définition suivante :

Les “liens retour” (de l'anglais backlinks) sont les liens pointant vers un site ou une page web. Leur nombre est une indication de la popularité ou de l'importance de ce site ou de cette page. Basiquement, un backlink est n'importe quel lien reçu par un nœud du web (page web, annuaire, site Internet, ou Domaine de premier niveau) depuis un autre nœud du Web…


Quel usage du Backlink ?

Il est de coutume (en tout cas c’est ce que veut la bien séance pas toujours observée par tous ^^) lorsqu’on utilise le contenu d’un autre site que l’on trouve intéressant pour étayer son propre article de citer sa source et de mettre un backlink, juste contrepartie ou simple honnêteté envers ses lecteurs et l’auteur !

Avant l’apparition et l’adoption massive de Twitter, un bon article faisait l’objet de nombreux backlink dans toute la blogsphère qui relayait l’information : chaque bloggeur n’ayant d’autre moyen pour partager sa découverte avec ses lecteurs que de poster un billet contenant un lien vers l’article en question (bien entendu a cela s'ajoute le bookmark t autre digglike bien sûr) !

Désormais, quasiment tous le blogs sont équipés d’un bouton Tweethis (et /ou Share This on Facebook.

Il faut le reconnaitre c’est beaucoup plus rapide pour partager en temps réel ses découvertes et faire profiter à ses lecteurs devenus Followers le fruit de sa veille, que d’écrire un billet pour présenter l’article d’un autre et le backlinker !

Et alors me direz vous ?

Et bien, wikipédia poursuit :

"les moteurs de recherche utilisent souvent le nombre de backlinks d'un site Internet comme l'un des facteurs pour déterminer le classement de ce site Internet. Par exemple, l'algorithme PageRank de Google utilise les backlinks pour l'aider à déterminer le positionnement d'un site sur telle ou telle requête / mot clé."


Aussi par le passé quand vous écriviez un bon article, il avait des chances de faire l’objet de nombreux backlinks, donc d’augmenter son classement sur les moteurs de recherche et cela permettait d’augmenter de façon pérenne votre trafic !

Il n’en va pas de même avec Twitter : en effet, si votre billet fait Buzz sur Twitter cela va vous amener un pic de trafic ponctuel sur votre blog (si celui tient la montée en charge ^^) mais cela aura des répercutions plus faibles sur votre trafic à long terme.

Un tel Buzz est tout de même l’occasion à de nouveaux lecteurs de découvrir votre Blog et de s’abonner à votre Flux RSS ou , de devenir l’un de vos followers : ce qui contribue tout de même à capitaliser du futur trafic…


Enfin, les moteurs de recherches essaient de plus en plus à actualiser leurs classements pour servir l’information la plus fraiches.

Peu à peu (si ce n’est pas déjà le cas, je ne suis pas un spécialiste du SEO) la citation de vos articles sur les Tweets ou RT auront un impact aussi voire plus important que les backlinks pour votre classement dans les moteurs.
L’annonce hier d’un accord passé par Bing (le moteur de recherche de Microsoft ) avec Twitter et Facebook pour alimenter en temps réel ses résultats avec leurs contenus et celui aujourd'hui d'un deal équivalent entre Google et twitter semble confirmer cette hypothèse...

Et vous qui avez un blog, vous en pensez quoi ?


Ce billet vous à plu? Pensez à vous abonner au flux RSS et à voter sur Wikio (bouton en bas)

Bookmark and Share





Related Posts with Thumbnails

Derniers Commentaires